La société Genexpath


La société Genexpath a été créée en 2020 à Rouen, France. Elle développe, produit et commercialise des produits innovants issus de la recherche académique.

Notre mission

Aujourd’hui le diagnostic des cancers rares est couteux.

Genexpath a la volonté d’améliorer la caractérisation des cancers par des approches innovantes de biologie moléculaire, d’intelligence artificielle et de bioinformatique.

Depuis la création, Genexpath a cherché à rendre ses produits utilisables au diagnostic par les laboratoires de biologie moléculaire et les services d’anatomopathologie et proposer des solutions clé-en-main depuis la paillasse jusqu’à l’analyse bioinformatique des données.

L’enjeu est capital : il ne peut y avoir de traitement optimal sans diagnostic précis.

Historique

L’équipe de recherche du Centre Henri Becquerel (Inserm U1245) dirigée par le Professeur Fabrice Jardin travaille, depuis plusieurs années, en collaboration avec d’autres établissements au développement de solutions permettant de classifier les lymphomes et de détecter les transcrits de fusion dans diverses pathologies et en particulier les sarcomes.

La société Genexpath a été créée en 2020 à Rouen en Normandie pour industrialiser et commercialiser les produits issus de ces travaux. Elle est dirigée par Juliette Renauld.

Genexpath est la suite logique de ces travaux que l’équipe de recherche souhaitait voir proposer au plus grand nombre pour faciliter et fiabiliser les diagnostics et ce, au meilleur prix. La production et le contrôle qualité des produits Genexpath sont faits dans les locaux de Rouen.

L’innovation

LymphoSign et SarcomaFusion reposent tous les deux sur une technique innovante qui a fait l’objet de plusieurs publications dans des revues scientifiques à fort facteur d’impact et a été à l’origine de quatre dépôts de brevets. La technique a déjà été bien éprouvée.

Ces kits sont utilisés sur de l’ARN tumoral prélevé par biopsie sur le patient. L’innovation réside dans le fait que la quantité d’ARN nécessaire est très faible et qu’en ce qui concerne le sarcome, une biopsie à l’aiguille, moins invasive, est suffisante pour permettre la détection des transcrits de fusion.

Les kits Genexpath permettent une analyse beaucoup plus rapide et beaucoup moins chère que les méthodes plus classiques.

Enfin, les tests ont montré que cette solution permettait de détecter des cas qui restaient non détectés par les techniques classiques.

fr_FRFrench